m
  • Français
  • Anglais

Boutique

Présentation

Henri, Martine, Sylvain, Vincent NEGRIER, passionnés par leur métier, vous font découvrir leur suprenant nectar. Lors de votre passage, vous tomberez sous le charme de l’accueil qui vous sera réservé. En toute simplicité, visites et dégustations vous seront commentées et vous comprendrez très vite que ce nectar est élaboré avec tout notre coeur et signé de nos tripes. Plus qu’un métier, une passion, pour un travail bien fait sur un terroir d’exception. Le Château Moulin de Blanchon se situe sur la commune de Saint-Seurin-de-Cadourne, à 1 km au nord de Saint-Estèphe, à 10 km de Pauillac, à 50 km de Bordeaux, en bordure de l’estuaire de la Gironde, particulièrement bien exposé. Cette exploitation produit en moyenne 150 000 bouteilles issues d’un encépagement noble (50 % Merlots, 49 % Cabernets Sauvignon et 1% de Petit Verdot). Dans un esprit de tradition, nos vignes sont labourées. La vinification s’effectue en fûts de chêne permettant d’élaborer un vin souple, corsé à souhait, développant un bouquet fin et remarquable.

Historique

Après plusieurs années d’aide familiale sur l’exploitation de son père, Mr Négrier Henri achète sa première parcelle de vigne en 1978, le vin est commercialisé par la cave coopérative de St Seurin de Cadourne. En 1990, il quitte la cave Coopérative et transforme ses anciennes écuries en chai. La marque CHATEAU MOULIN DE BLANCHON voit le jour en 1992. En 2000, création d’une société (EARL) comprenant Mr Négrier Henri comme gérant et comme associés sa femme(Martine) et ses deux enfants (Sylvain et Vincent). Agrandi régulièrement, l’exploitation compte en 2020 : 30 hectares de vignes en AOC Haut-Médoc et 6 hectares en Appelation St Estephe. Le vignoble est particulièrement bien situé : sur les coteaux graveleux bordant la Gironde, entouré des plus grands crus du HAUT-MEDOC (Château Sociando-Mallet, Château Coufran et Verdignan etc…). Par ses efforts, son travail et sa qualité le Château Moulin de Blanchon décroche la mention Cru Bourgeois en 2010, récompensé pour les millésimes 2011 et 2016.

Fiche Technique

Propriétaire : Mr & Mme NEGRIER Henri

Maitre de Chai : Mr NEGRIER Henri, Sylvain, Vincent

Oenologue conseil : Mr MEDEVILLE  Antoine 

Superficie de l’exploitation : 30 ha en Haut-Médoc et 6 ha en St Estephe

Densité de plantation : 8 000 pieds / hectare

Age moyen des ceps : 40 à 50 ans

Composition du sol : Graves / Argilo-calcaires

Rendement : 50 hectolitres / hectare

Taille : Guyot double

Production clientèle particulière : 150 000 bouteilles

Encepagement : 50% Merlots, 49 % Cabernets Sauvignons et 1% Petit Verdot

Durée macération : 1 mois

Elevage : effectué en fut de chêne pendant 12 mois

Salarié : Mr POTIER Rémi- Mme Chaplet Patricia- Mr Gonzales Dylan- Mr Gonzales Quentin

Le cycle des saisons

La vigne est un grand jardin qui demande une attention constante, renouvelée à chaque saison. De Novembre à Mars : c’est le temps de la taille, le vigneron tel un jardinier amoureux de ses roses, sélectionne les rameaux fructifères. Au printemps vient le temps des labours afin de nettoyer la base des ceps de vigne et d’aérer le sol. En Avril paraissent les premiers bourgeons, ils sont la promesse de la récolte à venir et l’espoir d’un grand millésime. Fin Mai la floraison qui paraît est l’objet de bien des inquietudes. On scrute le ciel, on craint les fortes pluies, les orages ou les gelées tardives aussi pernicieuses qu’inattendues. Malgré tout son savoir, le vigneron ne maîtrise pas le ciel. Les mois d’été sont ceux du relevage, écimage, épamprage, éclaircissage, effeuillage, autant d’attention pour ordonner, canaliser et faciliter une bonne maturité des baies. A la mi-Aout, les raisins changent de couleurs, ils se transforment en belles grappes prometteuses. Mi-Septembre début Octobre arrive le temps de la vendange, c’est la période la plus délicate avec le fruit du travail fait tout au long de l’année. Puis, suit les fermentations alcooliques et malolactiques, les macérations et l’assemblage.

Destination vignes et chai

Vignes
Chai
Vignes

Le visiteur sera frappé en tout premier, par la haute densité de la plantation des vignes (8000 pieds/hectares), très basses, tradition du Médoc, permettant de donner des raisins de plus grande qualité. L’encépagement est de 49 % Cabernet Sauvignon et de 50 % Merlot et 1% Petit Verdot. La sélection Château Moulin de Blanchon est issue des plus vieilles vignes (âge moyen 40 à 50 ans). Le second vin : Château Les Hauts de Gadet est élaboré à partir des plus jeunes vignes. Son terroir est particulièrement bien constitué, les pentes douces qui bordent la Gironde, dispose d’une belle croupe de graves sur un socle argilo-calcaire qui n’est pas sans rappeler Saint-Estèphe.

 

Chai

Le chai cultive le clair-obscur. Les hommes de l’art héritent de la vendange, une matière brute, ensoleillée qui peu à peu dans l’ombre du chai va se transformer en liquide subtil. Une première alchimie s’opère dans les cuves en inox, au moment de la fermentation (toutes équipées en thermorégulation pour la maîtrise des températures), l’autre s’effectue lors du passage en barriques par la rencontre entre le contenu et son contenant. Au fil des jours, nous veillons à la réussite du mariage entre le chêne et le liquide qui va peu à peu s’élever à la digne appellation de vin de Haut-Médoc. Pour cela, encore faut-il procéder à une opération singulière aux vins de Bordeaux : l’assemblage. Savante et mystérieuse union des produits issus de différents cépages, habile recherche de la compléxité, de l’équilibre et de l’harmonie, l’assemblage qualifie un vin, lui confère sa couleur, sa saveur, ses notes. Durant ses longs mois en barriques (12 mois), le vin se travaille encore à l’abri des excès de températures, il se construit peu à peu, il se forge une identité. Puis viendra le collage, toujours traditionnel aux blancs d’oeufs avant la mise en bouteille qui viendra clore une étape au-delà de laquelle la Moulin de Blanchon se montre et s’expose.